Les bébés volés espagnols

Catégorie:

Tags:

On connait de longue date la tragédie des bébés volés argentins, fils d'opposants au régime, arrachés à leurs mères emprisonnées à la naissance ou pris en même temps que leurs parents, et donnés en adoption à des familles comme il faut. En Espagne, un autre type de vol de bébés, tout aussi odieux, avait cours dans les années 60, 70 et peut-être même 80.

Ces vols-là avaient lieu dans les maternités. On disait à la mère que son enfant n'avait pas vécu; puis, jouant sur la détresse de celle-ci, qu'il valait mieux qu'elle ne voie pas le cadavre et que la maternité s'occupait de tout. Puis on remettait aux parents le certificat de décès, et on enterrait un petit cercueil. L'enfant, bien vivant, était remis à une autre famille, dont la 'mère' avait parfois feint une grossesse.

La clinique San Ramon de Madrid est célèbre pour ses faux décès supposés de nourrissons; des maternités de Cadix sont également concernées: là, les mères voyaient leurs enfants, et on leur annonçait un décès subit quelques heures plus tard. Les cercueils qui ont été ouverts étaient vides ou ne contenaient que des vêtements...

Une association, Anadir (Association Nationale de Victimes d'Adoptions Irrégulières), se bat pour que l'on reconnaisse ses faits et que les enfants volés retrouvent leur filiation. Elle a déposé 261 plaintes en ce sens, et le Ministère Public vient d'ordonner l'ouverture d'enquêtes dans différents départements.

Aujourd'hui est un grand jour pour tous: une mère qui ne croyait pas à la mort de sa fille vient de la retrouver, 40 ans après. L'ADN a confirmé la filiation, et un premier cas de vol de bébé est ainsi prouvé.

Selon Anadir, près de 200.000 naissances des années 1960 à 1980 seraient suspectes.