Portrait d'un Brésiguayen

Catégorie:

Le terme 'brasiguayos' ou 'Brésiguayens' désigne les agriculteurs brésiliens et leurs descendants qui vivent et travaillent dans les départements orientaux du Paraguay. Ils y sont présents depuis la fin des années 60; mais la cohabitation devient plus tendue dans un contexte de réforme agraire trop lente. BBC Mundo fait le portrait de l'un d'eux, Don Tranquilo Favero.

brasiguayos.jpgDon Tranquilo Favero, 70 ans, a passé l'essentiel de sa vie en Uruguay. Il y a trouvé de la bonne terre, pas encore mise en valeur. Il a investi dans la technologie, s'est lancé dans l'agrobusiness. Il est aujourd'hui connu sous le surnom de 'roi du soja': il en est le plus gros producteur individuel du Paraguay.

Comme lui, un demi-million de brasiguayos - 85% d'entre eux sont nés au Paraguay, dont la population totale est de 7 millions de personnes - exploitent la terre uruguayenne, violant allègrement la norme qui interdit à un étranger d'acquérir ou de cultiver des terres à moins de 50km de la frontière - pour éviter un scénario à la mexicaine, quand le Texas, peuplé par des Etats-Uniens, avait demandé son rattachement à l'oncle Sam.

Les brasiguayos détiennent 1.2 million des 1.5 million d'hectares de soja semés dans les départements orientaux. Une agriculture d'exportation qui crée moins d'emplois qu'elle n'en détruit, et dont les bénéfices ne profitent pas à l'économie nationale. Dans ce pays où la répartition agraire est la plus inégale au monde - 2% de la population détient 80% des terres - l'on pointe la naissance d'un sentiment xénophobe de plus en plus marqué contre ces propriétaires étrangers. Mais comme les 'gros' sont inexpugnables, ce sont les 'petits' qui prennent.