Vive le Chili, merde! ou le feuilleton de la mine de San José

Catégorie:

L'effondrement de la mine de San José (Chili) il y a 18 jours et les travaux de sauvetage des 33 mineurs bloqués tiennent le Chili en haleine. Hier, le contact a pu être établi et le président Piñera a annoncé que tous les mineurs étaient vivants. Reste à les remonter: le travail de plusieurs mois.

La mine de San José, dans la région d'Atacama, à 800 km au nord de la capitale chilienne, est une mine de cuivre de moyenne extraction, de celles qui contribuent à hauteur de 7.5% à à la production nationale. Hors des 'gros circuits' et à ce titre, pas souvent contrôlées - il y a deux inspecteurs pour toute la région d'Atacama, la 3ème du pays pour le volume de production. Et le 5 août, un effondrement a eu lieu à 300m de profondeur, piégeant 33 mineurs qui travaillaient à 700m.

D'après les experts, le cas de San José est un signal. On est toujours un peu à la marge, en tablant sur la chance, jusqu'au jour où... (attitude qui n'est spécifique ni au secteur minier ni au Chili, comme on l'aura constaté récemment dans le Golfe du Mexique et avec des effets autrement dévastateurs). Après une mise en route politique un peu lente (retour anticipé de vacances du président et rapide visite sur les lieux, avant un retour plus long 4 jours après), Sebastián Piñera ne laisse plus à personne le soin de faire des annonces. Il est donc apparu hier devant les caméras de télévision une pochette plastique en main, pour montrer le message que les mineurs ont pu accrocher à la sonde.

Le sourire jusqu'aux oreilles, il a fait une allocution basée sur les remerciements aux mineurs (d'avoir tenu plus de deux semaines sans nouvelles de la surface), à leurs familles (d'avoir toujours gardé espoir), sur la fierté d'être Chilien et l'objectif de mettre en oeuvre 'tout ce qui est humainement possible' pour sortir de là les 32 héros nationaux - alors que débute le mois de la Patrie et les célébrations du bicentenaire de l'Indépendance - et leur presque frère bolivien. Après quoi il a conclu: vive le Chili, merde! (voir la video)

L'émotion et la joie sont compréhensibles, mais la sonde n'a pu perforer une galerie que de 6cm de diamètre, et il faudra près de trois mois pour creuser 66 cm de diamètre, l'espace nécessaire pour faire passer les hommes. Pour les mineurs bloqués, l'attente risque d'être longue.