La nouvelle communication politique de Mariano Rajoy

Catégorie:

Poursuivant son benchmarking politique, le leader du Parti Populaire (droite) espagnol est maintenant partout, et en costume adapté s'il vous plaît. Dernière photo à succés en date: devant une file de chômeurs attendant l'ouverture d'une agence locale de l'emploi. Franc succès dans l'opinion.

Certes, Público est un quotidien appartenant à Mediapro. Certes, ce groupe de médias se classe résolument à gauche. Certes enfin, il ne rate jamais une occasion de se payer le Parti Populaire et ses représentants.

Mais depuis un mois, Rajoy semble faire des efforts circonstanciés pour se rapprocher de la population espagnole, avec plus ou moins de succès. Público rappelle tout d'abord son bouquet de tomates en meeting pour évoquer un accord secret entre le gouvernement espagnol et le pouvoir marocain. En échange de l'autorisation du Maroc au retour de la militante saharaouie Aminatou Haidar, l'Espagne, disait Rajoy, aurait accepté d'augmenter ses importations de tomates marocaines libres de droits de douane.

15 jours plus tard, on retrouvait Rajoy dans un restaurant social, tablier autour du cou et toque sur la tête. Un bon endroit d'où dénoncer la montée de la misère: il faut dire que suite à la crise, près d'un million de foyers n'ont plus aucune ressource.

Et tout récemment, c'est planté devant une file de chômeurs, devant une agence pour l'emploi, que Rajoy a exposé ses recettes pour lutter contre le chômage: baisser le coût du licenciement afin de faciliter l'embauche. Mauvais goût et manque de pudeur, a-t-on commenté depuis le gouvernement. Le président du gouvernement refuse de voir le chômage, a répondu Soraya Sáenz de Santamaría, porte-parole du Parti Populaire (qui s'est coupée à la main en tranchant du fromage, belle preuve du maintien des traditions espagnoles - le fromage, pas se couper - au sein du Parti Populaire).

En attendant, pendant qu'on parle de ça on n'évoque pas l'affaire Gürtel, que El País ramène pourtant régulièrement sur le devant de la scène, au fur et à mesure que l'enquête progresse.