La présidence chilienne, ça n'a pas de prix...

Catégorie:

Le candidat de la gauche, Eduardo Frei, a parodié la publicité MasterCard pour se moquer de son concurrent, le droitier Sebastián Piñera, encore appelé 'Tatan' ou 'le Berlusconi chilien'.

'Costume de soie italienne, 10.000 dollars. Chaussures de cuir au design exclusif, 3.500 dollars. Boutons de manchette en or 24 carats, 7.200 dollars. Cravate en soie, 2.000 dollars. L'écharpe présidentielle... ça n'a pas de prix. Il y a certaines choses qui ne s'achètent pas. Pour tout le reste, il y a Tatan Card'.

Voilà ce que dit le dernier spot électoral en date au Chili. C'est l'équipe de Frei qui a eu cette idée ingénieuse: souligner ironiquement le fait que le candidat de la droite est milliardaire en dollars (classement Forbes 2009) - on dit d'ailleurs qu'il veut gérer le pays comme une entreprise. C'est également Sebastián Piñera qui a lancé au Chili le marché des cartes de crédit, dans les années 80. La Concertation (coalition de gauche) veut également mettre en avant le fait que Piñera a toujours des intérêts dans de nombreuses entreprises - compagnie aérienne, chaîne de télévision, football. Michelle Bachelet l'avait d'ailleurs mis au défi de se retirer de ces activités s'il devenait président.

Quant à l'annonce, ce n'est probablement ni la première ni la dernière des parodies du spot de MasterCard. Mais là, c'est politique, et MasterCard a réagi immédiatement. Et vigoureusement: selon ses porte-parole il s'agit d'un plagiat et l'entreprise n'a strictement rien à voir avec cette parodie. Dame, ça ferait désordre dans la clientèle de droite. Et MasterCard travaille aux actions à entreprendre à l'encontre des plagiaires.

Le deuxième tour de l'élection aura lieu dimanche 17 janvier.