Pendant la pandémie, les affaires continuent

Catégorie:

Les autorités sanitaires mexicaines mettent en garde contre un 'faux vaccin' présenté comme protégeant de la grippe A H1N1. Il s'agirait ni plus ni moins d'un vaccin contre la grippe saisonnière.

Et on le trouve partout: sur internet bien sûr, mais aussi dans les cliniques privées et jusque dans les marchés ambulants.

Bon certes, ces vaccins n'ont pas l'effet attendu. Mais au moins ils ne sont pas nocifs, comme nombre de faux médicaments qui circulent en Amérique Latine. Dans certaines zones particulièrement touchées de Colombie, d'Argentine et du Mexique, selon l'OMS le taux de faux médicaments atteindrait 40%. En République Dominicaine, 70% des pharmacies vendraient de faux médicaments au milieu des vrais.

L'Argentine a d'ailleurs été touchée en septembre par un scandale liés à des médicaments adultérés. Ceux-ci devaient servir à traiter des patients atteints du VIH ou du cancer; ils étaient sans effet, mais en revanche l'entreprise pharmaceutique avait probablement financé la campagne de Cristina Kirchner avec de vrais pesos.