Yaqua , son défi pour un accès à l’eau potable à tous les Péruviens

Catégorie:

De jeunes Péruviens créent une entreprise sociale, Yaqua, pour venir en aide aux populations rurales du Pérou qui n’ont toujours pas accès à l’eau potable aujourd’hui. Par Lucie-Gabrielle Boussiga et Faustine Massé (L3 Economie et Gestion)

Aujourd’hui environ 8 millions de péruviens n’ont pas accès à l’eau potable et 3 600 enfants meurent par an en essayant d’avoir de l’eau non potable. C’est à Lima que Daniel Franco et Fernando Tamayo ont pris le pari d’améliorer l’accès à l’eau potable par le biais de la commercialisation de bouteilles d’eau sous le nom de Yaqua.

Qu’est-ce que Yaqua?

Yaqua est une entreprise sociale péruvienne spécialisée dans la vente de bouteilles d’eau. Ses bénéfices servent principalement à financer des projets d’assainissement de l’eau dans des zones d’extrême pauvreté au Pérou.

Ce n’est ni une entreprise ni une ONG. C’est une entreprise sociale dont 100% des bénéfices nets est consacré à leur cause.

C’est à Lima que Daniel Franco et Fernando Tamayo ont pris le pari d’améliorer l’accès à l’eau potable, dans une ville où la plupart des habitants n’ont pas conscience que leur pays rencontre de graves problèmes d’eau potable.

Comment fonctionne Yaqua ?

Composé d’une équipe de direction, d’un conseil exécutif et d’environ 20 bénévoles Yaqua est vendu principalement dans les cafétérias des grandes Universités du pays et particulièrement à Lima. Les étudiants étant une cible stratégique, ils ont étendu leurs points de vente aux boites de nuit, aux les supermarchés et à la plage. “Une bouteille d’eau achetée correspond à environ 8 jours d’eau potable pour une personne dans le besoin”

D’où vient l’eau? Yaqua est mis en bouteille par San Miguel Huaura Industries et répond aux normes internationales ISO 9001, ISO 14001 et OHSAS 18001) assurant ainsi sa qualité de production. 

Comment est-elle distribuée? Pour éviter une consommation d’essence trop importante et des frais supplémentaires, Yaqua travaille au plus proche. Il travaille avec leur partenaire le plus proche leur objectif étant qu’il n’y ait pas plus de 220 kilomètres entre l’usine d’embouteillage et le consommateur.

Concrètement que fait Yaqua ?

Début avril, le projet Anco (Huancavelica) a pu voir le jour. Le projet d’Anco Huancavelica se situe dans une région montagneuse et difficile d’accès à 420 km au Sud Est de Lima. Le projet se réalise dans la localité de La Libertad. Dans ce village du Pérou, 74% de la population est considérée comme pauvre. La malnutrition touche 54% de la population et la mort infantile est élevée, 11% des enfants meurent avant l’âge de 1 an.

La moyenne nationale de mortalité infantile est de 2.5%. La mortalité dans ce village est donc plus de quatre fois supérieure à la moyenne nationale!

Le projet va donc concerner 42 familles soient environ 200 habitants. Aujourd’hui les femmes et les enfants doivent, aller chercher à plus deux kilomètres de l’eau avec une qualité est très incertaine. Ce sont les critères de pauvreté, d’accessibilité et notamment de mort infantile qui permettent à Yaqua de définir leurs territoires et leurs priorités d’action.

Yaqua intervient donc actuellement dans cette région. Elle met en place un système qui va permettre aux familles d’avoir un accès à l’eau potable. Pour cela, Yaqua installe et finance un système de captage et d'assainissement de l’eau. Pour financer ce projet il a fallu environ 12 000 euros, ce qui n’est pas très cher.

Quel futur pour Yaqua?

C’est une entreprise qui voit grand puisqu’elle pense étendre son concept en Argentine où il y a également des problèmes d’accès à l’eau potable. Plus tard des pays tels que la Bolivie, l’Equateur ou encore la Colombie pourraient bénéficier de ce concept. Le but principal étant que d’ici 2050 l’ensemble des Péruviens ait accès à l’eau potable.

Contact: Le site de Yaqua  / Sur Facebook / Sur Twitter