L'Amérique Latine marche pour une éducation publique gratuite et de qualité

Catégorie:

Alors que les étudiants chiliens sont mobilisés depuis le mois d'avril pour exiger une éducation publique gratuite et de qualité, que les étudiants colombiens se mobilisent périodiquement depuis mars contre une réforme qui permettrait, disent-ils, la privatisation des universités publiques, une manifestation conjointe a été organisée dans sept pays d'Amérique Latine jeudi dernier 24 novembre.

Des effectifs peu nombreux mais une volonté de changement et la mise en place de solidarités: c'est ce que l'on retiendra de la Marche Latinoaméricaine du 24 novembre, forte seulement de quelques milliers de personnes dans chaque lieu de manifestation.

Le message aux gouvernements de la région est le suivant: cela suffit avec l'éducation privée, cela suffit avec une éducation publique payante qui suppose de s'endetter pour étudier. Les manifestants réclament une augmentation de la ligne budgétaire accordée à l'éducation gratuite, souvent le parent pauvre des politiques nationales.

Au Costa Rica, étudiants et communauté enseignante réclament la transparence autour du prêt que la Banque Mondiale accorde à l'Université du Costa Rica, craignant - comme l'histoire l'a si souvent montré - que ce prêt ne soit assorti d'exigences économiques qui auraient des conséquences sur la politique et la pédagogie de l'établissement. L'équipe de direction assure du contraire et de la totale autonomie laissée à l'université.

Au Chili, malgré le pourrissement de la situation recherché par le président Piñera, la manifestation nº42 a réussi à attirer des étudiants, des élèves, des enseignants et des parents.

Source: América Económica