Google News: la presse brésilienne à l'offensive

Catégorie:

Alors que le gouvernement français et Google s'empoignent sur le référencement des articles de presse français par le moteur de recherche, l'Association Nationale des Journaux du Brésil (154 adhérents) a décidé de se retirer du service Google News. C'est la première fois qu'un groupement de journaux agit de la sorte.

Les journaux de l'ANJ considèrent que Google ne leur apporte pas de trafic: les internautes se contenteraient de lire les premières lignes des articles, celles qui apparaissent sur la page de réponse Google, sans cliquer sur le lien. En décembre 2010, les deux parties sont arrivées  un accord, et Google ne publie plus désormais que la première ligne de chaque article. Malgré cet ajustement technique, l'ANJ juge insuffisants les flux de lecteurs apportés par Google News, alors que la firme de Moutain View augmente son trafic grâce aux articles référencés.

L'association a donc demandé à Google de payer pour son utilisation des articles. Face au refus du moteur de recherche, l'ANP, qui regroupe 154 médias de la presse écrite, soit 90% des journaux du géant lusophone, a décidé à l'unanimité de se retirer du service. Lequel va devenir d'un seul coup beaucoup moins intéressant...

Message transmis au gouvernement et aux groupes de presse français!

NB. Les agences de presse se sont joyeusement emmêlé les pinceaux et ont présenté comme une information 2012 une décision de l'année précédente. L'Association Nationale des Journaux s'est donc fendue d'un communiqué pour rétablir les faits. Le comble, pour une association de presse.