Dispute territoriale Nicaragua-Colombie: la Cour Internationale a tranché

Catégorie:

La décision de la Cour Internationale de Justice de La Haye est tombée aujourd'hui et met définitivement fin à onze années de procédure: la zone maritime colombienne s'étendra désormais jusqu'au méridien 80, et non 82 comme le revendiquait la Colombie. En revanche, les îles disputées restent dans l'escarcelle de ce pays, alors que le Nicaragua lorgnait dessus.

Après un premier jugement provisoire en 2007, qui attribuait les îles de San Andrés, Santa Catalina et Provincia à la Colombie, la Cour Internationale de Justice vient de confirmer son arrêt. Ces îles, ainsi que d'autres îlots disputés, sur lesquels la Colombie a exercé des droits de souveraineté - administration publique, travaux publics, services de recherche et de sauvetage en mer , entre autres-, sont bien colombiens. En revanche, le Nicaragua gagne une ample zone maritime, riche de ressources halieutiques et très probablement énergétiques. 

source: Semana

De fait, la dispute territoriale, latente depuis les années 80 et la remise en cause par le Nicaragua du traité de délimitation de la frontière dit Esguerra- Bárcenas (de 1928-1930) était devenue plus aiguë avec la concession par le Nicaragua de licences d'exploration pétrolière sur une zone considérée comme sienne par la Colombie.

Je ne sais pas si c'est la liesse des Nicaraguayens qui a planté les deux principaux sites de presse du pays, impossibles à charger à cette heure; mais d'après Semana, le président nica Daniel Ortega a annoncé qu'il ferait prochainement une allocution. Pour le représentant du pays à La Haye, c'est "un grand triomphe".