Chili: erreur du Guinness en votre défaveur

Catégorie:

Le Guinness des records recensant les records, il ne pouvait pas passer à côté de l'exploit des 33 mineurs ayant survécu 69 jours au fond d'une mine avant d'être triomphalement hissés à la surface. Le record figure donc, mais les mineurs sont... Boliviens. Alors que les relations Chili-Bolivie ne passent pas par leur meilleure période, la Bolivie ayant reconfirmé il y a quelques jours le dépôt prochain d'une plainte contre le Chili devant la Cour Internationale de Justice, des dents ont dû grincer côté chilien.

Une couverture média mondiale. Des sponsors à ne plus savoir où les mettre (notamment Oakley pour les lunettes de soleil). La NASA en guest-star. Un feuilleton qui fait plus fort que la téléréalité et qui tient en haleine des millions de personnes pendant 69 jours. Un final hollywoodien. Un pays qui exulte plus encore que s'il avait gagné la coupe du monde de foot. Et pour le président, une phrase historique: Vive le Chili, merde! et une cote de popularité presque aussi haute que les Andes.

Et voilà que tout s'effondre parce qu'un clampin non identifié a transformé 32 mineurs chiliens et un mineur bolivien en 33 mineurs boliviens.

La lose complète, pour le président Piñera à qui il est arrivé bien des misères depuis l'an passé, avec tous ces étudiants qui manifestent partout.

Le lièvre a été levé par une collégienne de 12 ans, Paula Trujillo, qui a signalé l'erreur aux autorités. Pour la peine, elle est considérée en héroïne nationale, pour un peu on la rebaptiserait Libertadora. Du coup elle a gagné un beau certificat délivré par le ministre des mines de l'époque, Laurence Golborne himself.

Parallèlement, le Guinness s'est répandu en excuses par la voix de sa représentante Amarilis Whitty, qui s'est rendue à Santiago du Chili pour l'occasion. Elle a qualifiée l'erreur de "honteuse", a assuré que celle-ci serait rectifiée dans la prochaine édition - octobre 2013 -, que les rééditions 2012 comporteraient un erratum et  que l'on cherche activement la cause de ce regrettable incident.

Il faut dire que non seulement le Chili est un peu chatouilleux sur la question bolivienne, mais que ses actuels records Guinness mettent en avant la plus grosse grappe de raisin du monde et la plus grande piscine. La lose, je vous dis.