Accord de coopération Bolivie-Hollande pour le lithium

Catégorie:

Après des années de quête, la Bolivie a signé un accord-cadre de coopération autour du lithium avec les Pays-Bas mardi 27 août. Evo Morales a enfin obtenu qu'une entité étrangère accepte de transformer le lithium en Bolivie, et procède à des transferts de technologie et de connaissancs. 

Depuis qu'il est président (2005), Evo Morales souhaite voir exploiter les richesses de son pays en lithium, mais pas à n'importe quel prix. Si la Bolivie a besoin des techniques et du savoir-faire étrangers, Morales n'entendait pas pour autant laisser partir la matière première vers d'autres pays, souvenir collectif de la colonisation espagnole et de son exploitation des ressources locales.

Evo Morales a donc annoncé dès le début à ses partenaires potentiels qu'il voulait l'implantation d'usines de transformation du lithium, de fabrication de batteries, et même de voitures électriques. Faute de trouver des entreprises qui acceptent ces conditions, la Bolivie s'est tournée vers des accords avec d'autres Etats: la Corée et le Japon, sans d'ailleurs qu'on n'en observe les effets, puis a fini par ouvrir toute seule son usine de traitement du lithium.

L'accord-cadre signé avec la Hollande est une très bonne nouvelle pour la Bolivie, car outre la construction et l'exploitation d'une usine de batteries et les transferts de technologie associés, il prévoit la création de laboratoires de recherche en Bolivie et la formation de professionnels boliviens à l'université de Delft pendant quatre ans.

Le représentant des Pays-Bas, le prince Jaime de Borbon, a d'ailleurs souligné l'excellence des relations bilatérales, et le fait que cette coopération n'était nullement de l'aide au développement mais bien une association entre deux égaux, ce qui prouve qu'il a parfaitement saisi la psychologie d'Evo Morales. 

De son côté, le gérant des Ressources Evaporitiques de la Corporation Minière Bolivienne, Luis Alberto Echazú, a rappelé que les Pays-Bas ont été l'un des premiers pays à accepter de produire des batteries en Bolivie.