politique

Honduras-rien mais on n'en pensera pas moins

Catégorie:

Après un net retard à l'allumage, la presse francophone s'empare des 'événements' (mince, moi aussi je succombe au politiquement correct) et nous propose une explication simple: le président veut modifier la Constitution pour se faire réélire. Reprenons donc calmement.

Honduras: 'Si vous parvenez à savoir qui sont les autorités en ce moment, n'oubliez pas de me le dire'

Catégorie:

La situation semble toujours très compliquée au Honduras mais les militaires chargés de surveiller le palais présidentiel se montrent assez détendus avec les journalistes. Pendant ce temps, le président Manuel Zelaya déclare que la crise est finie et remercie les soutiens internationaux -en particulier provenant de l'ALBA-, et l'Organisation des Etats Américains appuie, comme toujours, le plus haut responsable du pays.

Allende, Zelaya, même combat

Catégorie:

L'ex-président cubain et toujours líder máximo (mais il fait le minimum) Fidel Castro a pris la parole ce matin pour défendre le président hondurien. Pas sûr que cela soit bien positif pour son image. (Photo: Manuel Zelaya)

Crise politique au Honduras

Catégorie:

Manuel Zelaya, président de ce petit pays d'Amérique centrale (dont on ne parle que lorsqu'il y a un tremblement de terre, un cyclone ou un raz-de-marée), veut consulter les électeurs sur l'opportunité d'une modification constitutionnelle. Nombreux sont ceux qui disent la consultation illégale. Le chef de l'Etat Major interarmées, qui s'est refusé à appuyer ledit projet, a été destitué. Le ministre de la Défense a préféré démissionner que de subir le même sort.

De la popularité des présidents

Catégorie:

La cote de popularité du président paraguayen Fernando Lugo est en chute. Il doit envier ses homologues Luis Inacio Lula da Silva et Michelle Bachelet, qui atteignent des sommets... et la fin de leur mandat.

Pages

Subscribe to RSS - politique