Chili

Le mouvement étudiant chilien change de figure

Catégorie:

L'emblématique meneuse étudiante Camila Vallejo n'a pas été reconduite à la tête de la Fédération des Etudiants de l'Université du CHili (FECh). Sa liste "Izquierda estudiantil" (Gauche étudiante) est arrivée en deuxième position avec 3.864 voix derrière "Creando izquierda" (Créant la gauche) qui a rassemblé 4.053 suffrages. Camila Vallejo assumera la vice-présidence de la FECh; le mouvement, désormais incarné par Gabriel Boric, pourrait se radicaliser.

L'Amérique Latine marche pour une éducation publique gratuite et de qualité

Catégorie:

Alors que les étudiants chiliens sont mobilisés depuis le mois d'avril pour exiger une éducation publique gratuite et de qualité, que les étudiants colombiens se mobilisent périodiquement depuis mars contre une réforme qui permettrait, disent-ils, la privatisation des universités publiques, une manifestation conjointe a été organisée dans sept pays d'Amérique Latine jeudi dernier 24 novembre.

La semaine des ex-présidents

Catégorie:

C'est la semaine où les anciens présidents font de fracassantes déclarations, revenant sur leurs exploits passés ou la situation actuelle. Et déclenchant au passage un tourbillon de bonne humeur [ceci est une antiphrase]. Mardi dernier, c'était Tabaré Vázquez dans "le jour où l'Uruguay a failli faire la guerre à l'Argentine". A la fin de la semaine, c'était le tour de deux ex-présidents chiliens, Ricardo Lagos et Eduardo Frei.

Les étudiants chiliens organisent un référendum populaire

Catégorie:

Alors que le bras de fer entre les étudiants chiliens et le gouvernement dure depuis des mois, les protestataires ont organisé les 7 et 8 octobre dernier un référendum populaire sur la question de l'éducation. Un million deux cent cinquante mille Chiliens - sur les 17 que compte le pays - y ont participé, la plupart pour dire leur appui au mouvement estudiantin.

Bolivie-Chili: pas de mer, pas d'énergie

Catégorie:

La Bolivie a de l'énergie, surtout du gaz. Le Chili a des besoins, notamment d'électricité. Ils sont voisins, ils pourraient commercer, quelques centrales énergétiques à gaz et tout le monde serait content. Seulement voilà: une guerre du XIXème siècle et un référendum du XXIè empêchent d'envisager un accord. América Económica fait le point.

Pages

Subscribe to RSS - Chili